Select Page

Il était à Roubaix lundi soir il est à Tourcoing ce mardi 14 novembre. Le président français s’est rendu dans l’une des villes les plus pauvres du pays pour parler de sa politique de la ville, et annoncer des mesures concrètes. Emmanuel Macron a prononcé un discours à la Plaine Images, une ancienne usine qui abrite aujourd’hui une centaine de start-up. Il a annoncé une série de mesures en direction des plus fragiles.

Avec notre envoyé spécial à Tourcoing,  Anthony Lattier

Le chef de l’Etat français a profité de son passage à Tourcoing pour répondre aux critiques. Il veut tordre l’idée – qui fait fureur en ce moment, dit-il -, selon laquelle il mettrait en place actuellement une politique pour les gens qui réussissent, et rien pour les autres. « Je ne sais pas ce que c’est que d’avoir une politique pour les plus riches », assure Emmanuel Macron.


Lisez ausii:  « L’obligation d’emploi de personnes en situation de handicap a atteint ses limites »


Pour lui, ses choix visent aussi les banlieues, parce qu’ils favorisent les entreprises, l’investissement et la mobilité. « Il y a une pauvreté, une exclusion sociale qui est toujours présente, a déclaré le chef de l’Etat. Il y a cette espèce de terre de contraste qui fait notre pays aujourd’hui – et nous l’avons vu à Clichy ensemble hier, nous le revoyons là  où les défis profonds de la politique de la ville viennent se frotter avec des promesses formidables d’innovations et d’ambitions économiques comme ce lieu », en référence à des lieux innovants comme la Plaine-Images, pépinère d’entreprises où il s’est rendu.   Lire la suite